Arc-en-Scène, Architecture et scénographie

CRÉATION D’UNE MAISON DE SITE

La maison de site de la forêt de Saoû prend place dans l’ancienne Auberge des Dauphins. Ce lieu va vivre plusieurs mutations : une mutation d’usage, en devenant un espace d’introduction à la forêt, ainsi qu’une mutation des regards sur l’auberge, elle devient une porte d’entrée du site pour une découverte ce nombreux sujets tant sur la nature que sur les patrimoines. La forêt est le sujet majeur.

Le parti scénographique propose de faire découvrir aux visiteurs la ligne de crête du synclinal de Saoû. En franchissant l’entrée dans la première partie d’exposition, ils découvrent une grande paroi silhouette qui se déplie et organise les différentes thématiques. Ce « paravent du savoir » est une strate verticale de matériaux translucide. Elle permet de comprendre la silhouette du massif et d’orienter les visiteurs sur la toponymie de ce massif exceptionnel.

MAISON DU LAC DE GRAND-LIEU

Le centre d’éducation à l’environnement se développe en deux grandes entités : le Centre et la Maison Guerlain.

Le Centre est consacré à l’approfondissement et à la compréhension du réseau d’interdépendance permettant le maintien et le développement de la vie mais aussi les notions de diversité, de territoire du Lac de Grand-Lieu. La scénographie se développe autour d’un nid et d’un herbier flottant. Une structure en bois trame les sous espaces et les différentes séquences de visite.

Enfin, séquence clé de la visite, poétique et onirique, les visiteurs s’approchent du lac grâce à la Maison, comme si elle incarnait le lieu de la rencontre du sauvage et du domestique se découvrant au fil des pièces dans son identité doublement magique, étrange et fascinante.

VIAVINO – PÔLE ŒNOTOURISTIQUE EN PAYS DE LUNEL

Le Pôle est un lieu de connaissance et de découverte des vins du Pays de Lunel sur la commune de Saint Christol. L’implantation du Pôle se situe sur un ancien terrain appelé « la Glacière ».

Les axes majeurs du projet sont : la découverte du terroir et du vin, la valorisation du vin et de la vigne, déguster, apprendre, différencier.

Les espaces d’exposition et d’animation sont destinés à sensibiliser les publics aux mondes viticoles et vinicoles, aux traditions camarguaises.

Les espaces extérieurs, jardin ampélographique, théâtre de verdure, abords, stationnement… sont d’avantage consacrés aux activités récréatives ; les enfants ont une place centrale dans le projet.

Les mobiliers intérieurs et extérieurs dialoguent avec le vocabulaire architectural en cohérence et en harmonie avec le paysage.

AMÉNAGEMENT DU SITE ARCHÉOLOGIQUE DE CASSINOMAGUS

Le site archéologique de Chassenon/Cassinomagus révèle la présence des ruines des plus grands thermes gallo-romains du territoire français.

La scénographie du parcours de visite, invite les visiteurs à une découverte du site depuis la passerelle suspendue : cette perception en vol d’oiseau permet de comprendre le génie de cette construction.

En rejoignant le niveau des thermes dit des « curistes », les visiteurs s’immergent dans des mises en scènes intégrées aux vestiges, donnant à voir, à entendre et à comprendre, de manière immersive, la vie gallo-romaine des premiers siècles de notre ère.

La scénographie met en œuvre des matériaux pérennes (acier laqué et porcelaine émaillée) qui peuvent résister à une exposition en plein air.

PARC ZOOLOGIQUE

L’aménagement et l’extension du parc zoologique de la ville de Maubeuge situé dans un environnement patrimonial remarquable, constitué par l’enceinte de Vauban, est un enjeu de taille. Il est vrai qu’entre les grands espaces des savanes africaines ou des plaines d’Asie, et les fortifications de Vauban, il y a un fossé!

De ce face à face émerge l’identité de ce projet qui implique de manière évidente une posture atypique dans la conception. Le Parc des Génies se distingue comme un réservoir de biodiversité, le gardien de l’esprit du lieu. Se faire humble face à la majesté et au grandiose du site, mettre l’accent sur ce que l’on vient voir (le parc, la faune, la flore, les fortifications…) plutôt que sur ce qui pourrait subtiliser de l’intérêt au sensible et à l’observation, telles sont nos orientations scénographiques au regard des grands enjeux de pédagogie et de culture.

IZADIA, PARC ÉCOLOGIQUE DE LA BARRE

L’objectif du projet est de conserver l’intégrité du parc écologique de la Barre « identifié comme remarquable par l’intérêt de son patrimoine naturel », de créer un pôle d’intérêt majeur pour le grand public pour le sensibiliser à une démarche « expérimentale innovante ».

La réponse proposée s’articule autour de trois thèmes :

  • une galerie active regroupant différentes fonctions de la Maison de l’environnement.
  • le pilote, média d’initiation du Parc écologique.
  • le parc et son parcours évolutif.

Trois thèmes majeurs forment le parcours initiatique dans la galerie avant de visiter le Parc de la Barre :

  • La palette artistique de la
  • La confrontation des nappes d’eau douce et d’eau salée.
  • La reconnexion du lac Nord avec l’Adour.

JARDIN DES GÉANTS

« Qui pourrait croire à l’histoire d’un jardin qui naquit d’un parking, d’un petit espace fortement marqué par les infrastructures d’une époque récente ? Les Géants décidèrent de sonder le sol et d’y retrouver les sources. Celles-ci leur permettraient de faire vivre des mondes qui composeraient naturellement l’idée d’un jardin. »

La voilà, l’histoire d’un parking qui devint jardin. Symboles des cités, les géants représentent des héros imaginaires, des personnages historiques ou même des animaux. Ils habitent la région Nord Pas de Calais, morceau vivace et fragment d’histoire de la région.

A leur pied, un dédale d’eau décompose le territoire en scènes multiples où les mobiliers intégrés au vivant prennent place et se jouent des échelles pour inventer d’autres pratiques : tables gigognes, bancs végétalisés, méridiennes, chaises des géants…

OUVERTURE TEMPORAIRE DU SITE DE NESTLÉ FRANCE

Le site de Noisiel a été la plus grande chocolaterie du monde et un lieu permanent d’innovations architecturales. Nestlé-France rénove entièrement pour y installer son siège social en 1995. L’entreprise contribue ainsi à la conservation d’un patrimoine exceptionnel, à sa remise en valeur et s’inscrit dans une continuité d’innovation.

Avec son ouverture au public pour la première fois, Nestlé-France propose au visiteur la découverte d’un lieu hors du commun tout en l’invitant à explorer les différentes facettes de l’ univers de ses marques : le monde du chocolat, l’histoire de la publicité, gastronomie et secrets de chefs, les produits mythiques, recherche et développement, l’exploration du goût, l’empreinte sur le territoire. Ces thématiques croisent les grands sujets d’actualité et les engagements de Nestlé-France.

OPÉRA CARMEN, STADE DE FRANCE

Carmen, l’opéra de Bizet, investit le Stade de France. Les quinze hectares du sol du Stade sont métamorphosés en un immense paysage, à la manière d’une installation Land-Art.

Cerné par la couronne des gradins, l’espace évoque aussi les arènes. Au centre, un grand cercle constitué de 9 écrans vidéo plein-jour sert de relais et de loupes de l’action. Dans ce cercle, l’orchestre et les chœurs sont installés. Enfin, à l’extérieur du dispositif, un anneau, dont le traitement évoque le reflet du ciel de nuit dans les méandres du Guadalquivir devient la piste principale du jeu.

Des projections géantes agrandissent le paysage sur les gradins : évocation des montagnes aux arènes de Séville. Au final, une immense toile blanche recouvre le sol. Point de convergence de tous les regards sur la passerelle, Carmen et Don José s’affrontent. Rouge. Noir.

 

PARC DU VOLCAN

La commune du Tampon a l’ambition d’implanter un parc culturel de loisirs autour des thèmes de la nature, de l’art, de l’image et du volcan. Le parc thématisé, conçu comme un « enclos », est matérialisé par une boucle circulaire, figure du volcan réunionnais. « L’enclos des jardins du Volcan » est le lieu privilégié d’installations artistiques et scénographiques, de Land-Art.

Par l’installation de capteurs de brume, nous jouons avec toute la poésie de ces grands filets intégrés au paysage. Notre démarche scénographique est nourrie de la puissance symbolique et poétique des éléments; en inscrivant le parc dans une évocation artistique du volcan, nous invitons les visiteurs-acteurs à vivre le scénario qui leur est proposé : celui de la genèse d’une éruption.